Carte Calendrier
Budget Lectures Le site
Ecrire un message Consulter les messages
Carte & photos -> Moscou -> St-Petersburg -> Transsibérien -> Lac Baïkal -> Vladivostok Commentaires
Carte & photos -> Hokkaido -> Aomori -> Tokyo -> Mont Fuji -> Kyoto -> Nara Commentaires
Carte & photos -> Busan -> Temple Golgul -> Gyeongju -> Séoul Commentaires
Carte & photos -> Beijing -> Shanghai -> Tangkou & Mt Huang Shan -> Likeng -> Wuyuan -> Changsha -> Yangshuo -> Hong Kong -> Macao Commentaires
Carte & photos -> Hanoi -> Sapa -> Mt Fansipan -> Ninh Binh -> Hué & DMZ -> Hoi An -> Dalat -> Parc Cat Tien -> Ho Chi Minh City Commentaires
Carte & photos -> Phnom Penh -> Battambang -> Stung Sangker -> Angkor -> Ban Lung Commentaires
Carte & photos -> Don Det -> Pakse -> Tha Khaek -> Vientiane -> Luang Prabang -> Vang Vieng -> (Thaï) Bangkok Commentaires
Carte & photos -> Delhi -> Agra -> Jaipur -> Pushkar -> Bikaner -> Jodhpur -> Jaisalmer -> Udaipur -> Mont Abu -> Mumbai Commentaires
Carte & photos -> Dar Es Salam -> Zanzibar -> Moshi -> Kilimandjaro Commentaires
Changhsa: 15 - 17 septembre 2007

Une journée de voyage

A 05:30 du matin le 15 septembre, nous nous sommes levés dans le but d'atteindre le parc national du Jinggang Shan et gravir une montagne sacrée bouddhiste (il y a beaucoup de montagnes sacrées en Chine). Pour ce genre de trajet, on se lève toujours tôt car nos expériences antérieures nous ont apprises qu'un ou deux bus figurant sur l'horaire peuvent être virtuel et l'horaire est souvent relatif en ce qui concerne les bus locaux. Ceux-ci attendent toujours d'être complet pour partir.

On a eu raison. On s'est rendu au terminal des bus pour prendre le bus de 07:20. Là, on a constaté qu'il y avait un deuxième terminal et qu'il fallait prendre un bus local pour atteindre celui-ci. Conséquence, on a loupé le premier bus mais pu prendre le bus de 08:00. Généralement, il y environ 2-3 bus par jours pour nos destinations. Il est plus judicieux de prendre celui du matin car on ne sait jamais à l'avance la durée des trajets.

Arrivé à Nanchang à 14:00, on a malheureusement du constaté qu'il n'y avait plus de bus avant deux jours pour le parc national. Changement de plan! On a acheté un autre billet pour partir plus vite que prévu vers le sud, destination Changhsa. Le trajet à duré sept heures et nous avons atteint la ville à 22 heures. Synthèse de la journée, on a vu des paysages défilés pendant ~14 heures. Ce genre de journée est très exigeant pour le postérieur d'Yvan qui n'a pas l'habitude de rester très longtemps assis.

La tradition ne change pas, le bus nous a à nouveau déposé on ne sait où ? Du moins ce qui es sûr, c'est que l'on n'est ni au centre ville, ni au terminal principal des bus. Fatigué et Vania tombant à nouveau malade (1x par mois en moyenne), on a pas cherché très longtemps une chambre. Après un essai infructueux avec un hôtel qui ne voulait apparemment pas faire d'affaires avec nous, on a suivis une Chinoise qui nous proposait une chambre un peu plus loin. On a terminé notre petite marche dans un squat, ce qui nous a rappelé notre premier hôtel moisi d'Ouzbékistan. La chambre était Yvan: relativement propre / Vania: fidèle au standard chinois. "Salle de bain" sans eau chaude, pas d'eau au lavabo, plafond vert et ce n'était pas la couleur de la peinture..., un bruit constant de travaux tout au long de la nuit. Bref, une petite nuit pas chère mais sans aucun confort.

La ville

Le lendemain, on a pris un taxi pour le centre-ville. C'est à ce moment que l'on a constaté que le chauffeur nous avais déposé dans la banlieue de Changhsa, à 30 minutes en taxi du centre. Pour changer, on a pris un hôtel grand luxe chinois juste en face de la gare car il y avait peu de chose à Changhsa et on y a résider uniquement en transit. Les hôtels ont une pratique hallucinantes au sujet des prix. En entrant dans l'hôtel, on peut lire sur le tableau: chambre double 450 RMB. Première réaction, houlà c'est beaucoup car notre budget nuit est de max 200 RMB. Deuxième réaction de connaisseur, on va demander le prix. Réponse: 168 RMB pour la nuit. Morale, ne jamais se fier au prix affiché et ceci est valable pour toute la Chine.

Changsha est une petite ville centrale d'environ 2.1 mios d'hab. et est l'un des fief du pèlerinage communiste car Mao y a obtenu son papier d'enseignant et est né dans la ville voisine de Shaoshan. Il y a néanmoins une activité, la visite de leur excellant musée sur les tombes et la culture des Hans de l'Ouest. Petit rappel, l'ethnie Han représente 92% de la population chinoise. Le grand must pour les touristes est évidemment la momie conservée dans du formol... Il y avait un musée d'art moderne juste à côté que l'on a visité le jour suivant. Il y avait trois artistes exposé. Nous avons beaucoup aimé le premier, Fang Lijun, semblait avoir une visions critique (bien qu'elle ne soit pas explicitée) sur la société chinoise et la taille de sa population. Moins le deuxième, Li Luming, dont les tableaux, vraisemblablement basés sur d'anciennes photos, montraient la joie d'être communiste dans les années 60. Ses tableaux rappelaient ceux des années 30 issus de la propagande fasciste et le thème central était le "côté romantique de la révolution culturelle". Le troisième nous a laissé indifférent.

On a aussi fait un petit détour par le musée du Parti communiste dédié à Mao. Tout était centré sur lui afin de le glorifier et d'en faire un demi-dieu. Seul hic, le musée était en état avancé de délabrement... Mao semble avoir définitivement perdu son statut divin dans sa région natale. Le contraste est significatif avec Likeng ou l'on avait parfois affiché un tableau de Mao sur un petit autel bouddhiste en remplacement d'une figure du bouddha ou d'un des nombreux bodhisattvas.

Côté nourriture, la nouvelle expérience fut la découverte d'un petit restaurant, certainement inapte à passer un contrôle sanitaire, mais qui faisait des nouilles fraiches directement à la vue des clients. Les nouilles étaient succulentes. Le bouillon un peu moins car ils ne semblaient jamais avoir vidé la marmite. En tout cas, cela change des boîtes de nouilles.

On a quitté Changsha le soir à 18:00 en train couchette pour la ville de Guilin.