Carte Calendrier
Budget Lectures Le site
Ecrire un message Consulter les messages
Carte & photos -> Moscou -> St-Petersburg -> Transsibérien -> Lac Baïkal -> Vladivostok Commentaires
Carte & photos -> Hokkaido -> Aomori -> Tokyo -> Mont Fuji -> Kyoto -> Nara Commentaires
Carte & photos -> Busan -> Temple Golgul -> Gyeongju -> Séoul Commentaires
Carte & photos -> Beijing -> Shanghai -> Tangkou & Mt Huang Shan -> Likeng -> Wuyuan -> Changsha -> Yangshuo -> Hong Kong -> Macao Commentaires
Carte & photos -> Hanoi -> Sapa -> Mt Fansipan -> Ninh Binh -> Hué & DMZ -> Hoi An -> Dalat -> Parc Cat Tien -> Ho Chi Minh City Commentaires
Carte & photos -> Phnom Penh -> Battambang -> Stung Sangker -> Angkor -> Ban Lung Commentaires
Carte & photos -> Don Det -> Pakse -> Tha Khaek -> Vientiane -> Luang Prabang -> Vang Vieng -> (Thaï) Bangkok Commentaires
Carte & photos -> Delhi -> Agra -> Jaipur -> Pushkar -> Bikaner -> Jodhpur -> Jaisalmer -> Udaipur -> Mont Abu -> Mumbai Commentaires
Carte & photos -> Dar Es Salam -> Zanzibar -> Moshi -> Kilimandjaro Commentaires
Macao: 27 septembre - 1 octobre 2007

Préambule

Au moment de sa rétrocession fin 1999, Macao était la plus ancienne (et la dernière) colonie européenne en Extrême-Orient. Découverte par des navigateurs portugais au début du XVIe siècle, la presqu’île a été vraisemblablement "donnée" en cadeau par la Chine au Portugal pour avoir débarrassé la mer des pirates qui y sévissaient.

Depuis 1999, Macao est, à l’instar de Hong Kong, une « région administrative spéciale » (RAS) de la République populaire de Chine, dans le cadre de la formule « un pays, deux systèmes ». Macao conserve officiellement pendant cinquante ans son autonomie économique et sociale, les affaires étrangères et la défense relevant du seul gouvernement chinois.

Sa superficie est de 16 km2 et la population totale est de 482'000 hab. La densité de peuplement d'environ 26'000 hab./km2 est l'une des plus fortes au monde (la plus forte selon certaines sources). 95% des résidents sont d'origine chinoise, mais chiffre étonnant, 25% de ces derniers possèdent la nationalité portugaise.

Notre séjour

Macao est située à l'ouest de Hong Kong. On a pris un "ferry express" pour parcourir la distance qui sépare les deux villes. Le trajet a duré une heure mais peut être raccourci en le faisant par hélicoptère (moins de 15min). Quoique tout est relatif car nous avons aussi passé une heure à la frontière. Point positif: pas besoin de visa comme pour Hong Kong.

Depuis le port, on a pris un bus pour rendre au centre de la vieille ville et trouver un hôtel. Celui que nous avons choisi était situé dans la "Rua da Felicidade", ancienne rue "chaude" de Macao. Maintenant, la moitié de cette rue est morte et il ne subsiste que quelques restaurants, magasins de biscuits et viandes traditionnels et quelques vieux hôtels. Pour les cinéphiles hollywoodiens, cette rue est visible dans le film "Indiana Jones et le Temple Maudit". On a été très content de notre hôtel budget quoique cher (tout est cher à Macao). La chambre était spacieuse et très propre et le personnel très sympathique. A noter que le prix des chambres est 20% plus cher le week-end.

Le lendemain, nous avons passé devant le quartier des casinos avant de nous rendre à l'ambassade de Chine pour obtenir un nouveau visa. En effet, le fait de se rendre à Hong Kong ou à Macao depuis la Chine est considéré comme étant une sortir du territoire. Notre visa chinois à entrée simple était donc périmé.

Macao est le "Las Vegas asiatique". La raison est que jeux d'argent sont interdits en Chine et à Hong Kong. Ceux-ci se rendent donc le week-end à Macao pour jouer. On trouve de tout dans le quartier des casinos. Il y a les casinos "bas de gamme" qui sont de simple tours sans intérêt. D'autres sont de véritables palaces. Il y aussi un petit village fictif au bord de l'eau. On y trouve un quartier composé de maisons portugaise et une autre partie qui comprend les copies à tailles réduites: Colisée, Cité Interdite, Fort de Aladin. Volcan de Pompei, Temple égyptien, etc... Bref... les casinos rapportent et cela ce voit.

Tout autre histoire à l'ambassade de Chine. A côté de l'attente habituelle, on a pu observer la "mafia africaine" à l'action. La moitié des personnes attendant devant l'ambassade étaient des Africains francophones. Ils supervisaient tout. L'entrée à l'ambassade et l'ordre de passage des Africains et ... des autres. Il semblait y avoir aussi certains "passeurs" expérimentés qui aidaient leurs compatriotes à remplir les documents. On a eu l'occasion de parler avec un Congolais. S'écoutant parler (et donc ne nous écoutant pas du tout), nous avons eu droit à un long serment chrétien portant aussi sur notre beau pays la Suisse et le fait que l'on est coupable d'avoir l'argent de Mobutu dans nos banques et de ne pas le rendre au peuple africain opprimé. Il a poursuivi sur les méfaits du matérialisme. On a quand même réussi à apprendre que notre non-matérialiste et anti-impérialiste se rendait en Chine pour faire du business. Il nous a expliqué que cela était plus possible en Europe en raison des lois sur l'immigration. Notre visa en poche, on est allé au cinéma pour voir un navet (un de plus).

Le jour suivant fut consacré à la visite du vieux Macao. Ce fut la bonne surprise du jour. Au premier abord, la ville semble avoir deux faces. Premièrement, la ville des casinos et de l'argent qui flambe. Deuxièmement, une ville surpeuplée chinoise de plus et dotée de bâtiments grisâtres. Nous avons été ravi de découvrir une troisième face. Les bijoux architecturaux hérités des portugais. Les vestiges de la période coloniale sont parsemés dans la veille ville et nous avons eu beaucoup de plaisir à les découvrir. Rien à voir avec Hong Kong qui n'a plus aucun bâtiment historique (du moins, nous ne les avons pas trouvé). Quelques exemples portugais: le centre-ville est pavé, les vieux bâtiments coloniaux sont peints de couleurs vives (jaune pétant, rose, vert,...). A l'instar de Hong Kong, le musée de la ville est superbe et très intéressant. Les décors nous font traverser les périodes historiques comme si on y était. Nous avons aussi découvert la bibliothèque de la ville située dans un bâtiment historique avec moult livres, accès WiFi, DVD, etc...

Après la ville, la campagne. Enfin... tout est relatif. On est partit le dernier jour pour le village de pêcheurs de Coloane située sur l'île appartenant à Macao. Le village n'avait plus rien à voir avec la pêche et n'était pas si petit. On a quand même eu du plaisir à en faire tour et manger dans un de ses excellents restaurants. Nous avons aussi visité le Temple Tam Kong et la statue A-Ma (nom d'un personnage d'une fable qui a donné son nom à Macao).

Pour terminer, une dernière différence avec Hong Kong. Si l'anglais est toujours très présent dans cette dernière, le portugais a quasiment disparu à Macao. Tout est sur le point d'être réécrit en chinois et en anglais.

On a quitté Macao en mini-bus pour passer la frontière et se rendre dans la ville chinoise de Guangzhou.

Photos

Vu qu'il y a deux Macao, l'ancien colonial et le nouveau des casinos, on a séparé les photos en deux parties: colonial & casinos.

Nous retenons de Macao:

  • Les magnifiques bâtiments portugais et le contraste avec les constructions chinoises
  • La luxure omniprésente (casinos et hôtels de luxe)
  • Nourriture bof
  • L'odeur des biscuits à la noix de coco cuit partout dans le centre-ville
  • Le musée de la ville
  • La nature près du village de Coloane.