Carte Calendrier
Budget Lectures Le site
Ecrire un message Consulter les messages
Carte & photos -> Moscou -> St-Petersburg -> Transsibérien -> Lac Baïkal -> Vladivostok Commentaires
Carte & photos -> Hokkaido -> Aomori -> Tokyo -> Mont Fuji -> Kyoto -> Nara Commentaires
Carte & photos -> Busan -> Temple Golgul -> Gyeongju -> Séoul Commentaires
Carte & photos -> Beijing -> Shanghai -> Tangkou & Mt Huang Shan -> Likeng -> Wuyuan -> Changsha -> Yangshuo -> Hong Kong -> Macao Commentaires
Carte & photos -> Hanoi -> Sapa -> Mt Fansipan -> Ninh Binh -> Hué & DMZ -> Hoi An -> Dalat -> Parc Cat Tien -> Ho Chi Minh City Commentaires
Carte & photos -> Phnom Penh -> Battambang -> Stung Sangker -> Angkor -> Ban Lung Commentaires
Carte & photos -> Don Det -> Pakse -> Tha Khaek -> Vientiane -> Luang Prabang -> Vang Vieng -> (Thaï) Bangkok Commentaires
Carte & photos -> Delhi -> Agra -> Jaipur -> Pushkar -> Bikaner -> Jodhpur -> Jaisalmer -> Udaipur -> Mont Abu -> Mumbai Commentaires
Carte & photos -> Dar Es Salam -> Zanzibar -> Moshi -> Kilimandjaro Commentaires
Yangshuo: 18 - 22 septembre 2007

Pour atteindre Yangshuo depuis Changsha, nous avons pris un train de nuit en compartiment couchette pour la ville de Guilin. Le train était au standard chinois: 6 étroites couchettes par compartiments, pas de climatisation mais un vieux ventilateur, aucune couverture, voisins chinois fumeurs et parlant bruyamment... On était dans le wagon avec un groupe de chinois retraités.

On est arrivé à Guilin à 04:00 du matin et profité du guichet ouvert pour immédiatement acheter notre billet de train pour Hong Kong, départ prévu 4 jours plus tard. A peine sortis de la gare, on a été abordé par des femmes chinoises (pour ne pas dire harcelé) qui voulaient nous guider vers leur bus partant pour Yangshuo. Etant dans les premiers dans le bus, on a donc patiemment attendu à l'intérieur que celui-ci jusqu'au moment où il serait plein. Ce fut le cas une heure plus tard lorsqu'un train est arrivé, plein de touristes étrangers.

Arrivé à Yangshuo (aucun souvenir du voyage car on a dormi) une heure après, on a déjeuner dans la rue et trouvé un hôtel bon marché, propre, avec personnel sympathique et anglophone, et disposant d'internet dans les chambres. Premier retour à la civilisation suivit immédiatement par le deuxième retour en observant la foule de touristes étrangers présents à Yangshuo. Un certain choc car cela n'a jamais été le cas dans les autres régions reculées que nous avions visitées précédemment.

Géographie

Yangshuo est situé dans la province du Guangxi. Population: 45.9 millions. C'est la 11e province la plus peuplée du pays. Cette région est particulièrement connue pour son relief karstique, soit de grandes régions calcaires et résultant de l'action, en grande partie souterraine, d'eaux qui dissolvent le carbonate de calcium. Ce qui aboutit à la formation de grottes, avens, lapiés, dolines, etc... Le résultat le plus visible est les fameux pics (voir photos) qui ont inspiré moult écrivains, poètes et peintres chinois (les estampes).

La capitale de la province est Nanning et c'est à travers cette ville que nous nous rendrons au Vietnam après la découverte de Hong Kong et Macao.

Yangshuo

Yangshuo est une petite ville plantée au milieu de ces "fameux pics" chinois largement photographiés et présents tant dans la peinture chinoise que les films d'arts-martiaux. Ce cadre idyllique et à proximité de la campagne a su profité de ses atouts pour devenir un haut lieu touristique chinois. La ville a deux facettes. La première est celle d'une d'une ville ... avec des chinois qui habitent de vieux blocs blancs pas très grands. L'autre facette est celle du quartier touristique avec ses rues pavées, une propreté incroyable et ses centaines de restaurants et magasins à souvenirs.

Yangshuo est donc une ville touristique idéale pour les touristes étrangers peu aventuriers car on y accède rapidement par avion ou par train depuis Hong Kong. L'endroit est d'ailleurs rempli de touristes étrangers et chinois venus via un voyage organisé par une agence.

La découverte

Pour notre premier jour, nous avons chacun loué un VTT pour se rendre dans la campagne. Vania n'a plus voulu loué un tandem, trop peur derrière et trop légère pour piloter. Nous avons suivi la rivière Yulong pour se rendre jusqu'au Pont du Dragon et redescendre par l'autre côté. En Chine, on trouve des Dragons partout sur les indications anglaises (et on n'est pas sûr que ce soit aussi le cas en Chinois, peut être simplement un truc pour touristes): Dragon Village, Dragon Pond, Dragon Peak, Dragon Road, Dragon Lake, etc... Malheureusement pour Vania, le soi-disant sentier pour le retour était inexistant et on s'est retrouvé dans les rizières à pousser notre vélo. Ce qui est loin d'être de tout repos vu que les rizières sont gorgées d'eau. Ayant retrouvé bien plus tard un chemin, on a pu revenir à Yangshuo.

Deuxième jour, nous avons visité le parc de Yangshuo et monté le pic surplombant la ville. Le ciel étant plus dégagé que lors de notre promenade en VTT, nous avons enfin pu admirer la beauté du lieu et les pics visibles à perte de vue. Vania est allée au lit l'après-midi pour se reposer car elle se sentait pas très bien et Yvan s'est occupé du site internet et est allé marché au sud de Yangshuo pour prendre quelques photos.

Le troisième jour, nous avons pris un bus pour nous rendre dans le petit village de Yangdi. Là, nous avons évidemment dû acheter un billet pour accéder au sentier pédestre qui suivait la rivière Li Jiang jusqu'au village de Xingping. Super! Yangshuo est pleine de touristes mais lorsqu'il s'agit d'aller marcher 24km à travers un décor de carte postale, plus personne ne répond présent. On s'est donc retrouvé seul sur ce chemin avec quelques paysans chinois et des buffles pour seule compagnie. On a néanmoins compris où étaient les autres voyageurs. On les a retrouvé entassés dans de larges bateaux qui faisaient la descente de la rivière en une demi-journée. Ce fut une magnifique promenade.

Le dernier jour, on est allé visité les grottes et un pic en forme de lune (Moon Peak). La visite des grottes était sujette à débat car il y a beaucoup de grottes et de fausses grottes (des petits trous sans intérêt). On a donc suivi les informations de notre fidèle guide et choisi une des "vraie" grottes. Le deuxième problème était le ticket. Fallait-il payer le ticket en avance à Yangshuo ou le prendre plus tard près des grottes. Il y a bien un prix officiel d'entrée mais personne ne paie ce montant. Cela peut être plus ou moins cher, tout dépend des négociations. Nous avons finalement pris le billet à notre hôtel pour un prix très correct comme nous le découvrirons plus tard lorsque nous parlerons avec des Chinois.

On a donc loué deux VTT et sommes partis pour les grottes. Ce fut loin d'être facile pour trouver l'entrée et lorsque nous avons demandé notre chemin, les directions données étaient fausses. On a finalement trouvé ces grottes. Deux constatations: aucun autre touristes à part nous, peu de panneaux indicateurs. Ce qui fait qu'encore aujourd'hui, on n'est pas sûr d'avoir visité les bonnes grottes... Etant seul, on a donc eu droit à une visite privé des grottes et pu, au grand bonheur de Vania, prendre un bain d'argile au fond de celles-ci.

Après les grottes, on est monté le pic lunaire (Moon Peak) qui doit son nom au fait qu'il y a un trou juste au-dessous du sommet. L'ensemble présente des similitudes avec un croissant de lune (voir photo). On pensait marcher longtemps mais ce ne fut pas le cas, après quelques centaines de marches d'escalier, on est arrivé au sommet et pu bénéficier d'une vue magnifique.

Alimentation

On a enfin pu tester les raviolis chinois que nous cherchions depuis longtemps. Pour cela, on s'est rendu dans un restaurant de "dumplings". Les raviolis étaient excellents. Seul hic, ils les ont préparé sur la table à côté de nous. Ce nous a permis d'admirer le cuistot fumant sa cigarette sur la pâte et la cuisinière se coupant les ongles des pieds avant de mettre la main à la pâte. Bien évidemment, aucun des deux ne s'est nettoyé les mains. Bref, aucune hygiène mais un met néanmoins très bon. On y est néanmoins pas retourné.

La deuxième tentative de raviolis chinois fut un échec. On a eu droit à de la pâtes surgelées et le goût de ses raviolis rappelaient ceux de la Migros.

Le plaisir gustatif est venu du restaurant végétarien que nous avons découvert le premier soir. On y a mangé trois fois et aucune déception. Un plaisir garanti.

Le tourisme

Le tourisme de masse revêt autant d'avantages que d'inconvénients:

+ hôtels et restaurants (presque) au niveau européen en termes de propreté et de qualité
+ éducation (peu de Chinois crachent ou fument dans les lieux publics)
+ magasins plus fournis
+ beaucoup de locaux parlent l'anglais
+ internet partout et souvent gratuitement

- inflation des prix
- arnaqueurs en plus grand nombre
- difficile d'éviter les groupes de touristes donc perte de charme du lieu
- bars et nourritures de type occidental (pizza, burgers,...) au détriment des traditions chinoises
 

On quittera malheureusement Yangshuo pour une brève visite de la ville de Guilin avant de prendre un train de nuit pour Hong Kong. Guilin est une ville plus grande que Yangshuo et sa vocation n'est pas uniquement d'être un lieu touristique. Conséquence, on a eu un plaisir mitigé à découvrir cette ville. Vite découragé par l'absence de trésors cachés, on s'est réfugié dans le grand parc de la ville pour lire.

Le soir venu, nous avons pris notre train couchette.

Nous retenons de Yangshuo:

  • Magnifiques paysages, surtout les pics
  • Vie facile (anglais, propreté, diversité culinaire, offre en produits et souvenirs)
  • Bain d'argile
  • Attention aux arnaques
  • Notre marche en Yangdi et Xingping

En résumé, nous conseillons à toute personne peu aventurière mais désirant découvrir le côté naturel de la Chine (et éviter les grosses fourmilières que sont Pékin et Shanghai)  de se rendre à Yangshuo.