Carte Calendrier
Budget Lectures Le site
Ecrire un message Consulter les messages
Carte & photos -> Moscou -> St-Petersburg -> Transsibérien -> Lac Baïkal -> Vladivostok Commentaires
Carte & photos -> Hokkaido -> Aomori -> Tokyo -> Mont Fuji -> Kyoto -> Nara Commentaires
Carte & photos -> Busan -> Temple Golgul -> Gyeongju -> Séoul Commentaires
Carte & photos -> Beijing -> Shanghai -> Tangkou & Mt Huang Shan -> Likeng -> Wuyuan -> Changsha -> Yangshuo -> Hong Kong -> Macao Commentaires
Carte & photos -> Hanoi -> Sapa -> Mt Fansipan -> Ninh Binh -> Hué & DMZ -> Hoi An -> Dalat -> Parc Cat Tien -> Ho Chi Minh City Commentaires
Carte & photos -> Phnom Penh -> Battambang -> Stung Sangker -> Angkor -> Ban Lung Commentaires
Carte & photos -> Don Det -> Pakse -> Tha Khaek -> Vientiane -> Luang Prabang -> Vang Vieng -> (Thaï) Bangkok Commentaires
Carte & photos -> Delhi -> Agra -> Jaipur -> Pushkar -> Bikaner -> Jodhpur -> Jaisalmer -> Udaipur -> Mont Abu -> Mumbai Commentaires
Carte & photos -> Dar Es Salam -> Zanzibar -> Moshi -> Kilimandjaro Commentaires
Seoul: 25 - 31 août 2007

Nous sommes arrivés en bus à Seoul depuis Gyeongju. Durée du trajet env. 5 heures avec seulement un arrêt pipi au grand drame de Vania. Depuis cette expérience, elle ne boit plus avant les longs trajets en transports publics. Notre premier contact avec Seoul fut la longueur des embouteillages avant l'arrivée au terminal des bus, cela a grandement augmenté l'angoisse de Vania qui a même pensé faire pipi dans un sac plastique au fond du bus. Yvan ne s'est toujours pas remis du fait que Vania lui ait demandé si cela se faisait! Bref, on a fini par atteindre les toilettes du terminal.

A l'instar de Busan, on a de nouveau mis des heures pour trouver la guest house que nous avions réservée antérieurement via internet. A notre décharge, le système d'adressage coréen est plutôt compliqué. Les maisons ont toutes un numéro officiel mais en réalité, ce numéro n'est jamais affiché sur les portes. De plus, les maisons portent un numéro qui correspond à l'ordre chronologique du moment où elles ont été construites au sein du quartier. Un exemple: si la plus vieille maison du quartier qui comporte 500 habitations porte le numéro 1 et qu'elle se trouve à côté du dernier bâtiment, celui-ci porte le numéro 500. Il n'y a donc pas d'ordre dans les chiffres et trouver une adresse du premier coup relève de l'exploit ou du miracle. Durant notre voyage en Corée, on a eu ni exploit, ni miracle avec pour corollaire des heures de recherches.

On a beaucoup aimé la guest house: internet WiFi gratuit, thé et café gratuits, grande pièce pour se faire à manger, dortoirs non mixtes (On vous rassure, on voyage encore ensemble) à la grande joie de Vania car les femmes ne ronflent pas. Tous ces avantages pour un prix modique.

On a immédiatement commencé à découvrir Séoul en visitant l'un des nombreux palais royaux. Comme vous pourrez le voir sur les photos, les palais coréens sont beaucoup plus sobres que leurs homologues chinois bien qu'ils s'en soient inspirés. Cela reste néanmoins des endroits très agréables à visiter car ils sont aussi toujours entourés de végétation, ce qui permet d'oublier pendant un instant que l'on est dans une ville de 10.4 mios d'hab. Dans la cour du deuxième palais visité, on a eu la chance de se retrouver seuls et on en a profité pour réaliser quelques "installations corporelles contemporaines de Yoga traditionnel (=> photos)". Pour visiter ce 2e palais, nous avons pu écouter les explications d'une guide gratuitement. C'est un des grands avantages de la Corée. Le prix des billets pour les monuments n'est pas très cher et avec cela, il est possible de bénéficier d'un guide sans payer davantage.

Le troisième palais - quelques jours plus tard car pour diversifier nos journées, nous ne les avons pas tous visités à la suite - fut le plus intéressant car nous étions que trois visiteurs avec notre guide. Ce qui nous a permis de converser avec elle sur d'autres sujets qu'uniquement le temple. Nous avons donc parlé des coutumes actuelles de la société coréenne. De son aversion à voir l'anglais prendre le dessus sur toutes les autres langues asiatiques. De la primauté du matérialisme sur le spirituel, ce qui nuit à la culture traditionnelle locale (pour info, elle était bouddhiste). De la maigreur des vacances annuelles payées, soit une à deux semaine(s) par année. Elle n'est jamais venue en Suisse mais n'a dis que du bien de notre pays. La Suisse a une excellente réputation en Corée. Aucune critique négative à relever. Cela nous a ouvert beaucoup de portes. En clair, on nous a souvent demandé plutôt froidement si nous étions Américains. Lorsque nous avons répondu "Suisse", on a eu immédiatement droit à un sourire et à une tout autre relation avec notre interlocuteur. Bref, "Sésame ouvre toi dans Ali Baba et les 40 voleurs", à l'étranger, c'est "Suisse" pour ouvrir les portes (c'était notre moment patriotique mais sans fausse modestie, on a beaucoup de chances d'être ressortissant de ce pays).

Nous avons visité le marché électronique de Séoul 4 fois. La première fois, nous avons vu un splendide petit PC portable puis été au cinéma du centre commercial car les magasins fermaient. On a réfléchi et on a décidé de l'acheter donc deuxième retour au marché électronique pour constater qu'il fermait le mardi. La troisième tentative fut presque la bonne car nous avons pu acheter le PC mais nous avons du le laisser sur place car les vendeurs coréens ont essayé de nous refiler le PC avec une version piratée de Microsoft XP. Nous avons donc exigé une version originale. Finalement, c'est à la quatrième visite que nous avons enfin pu rentrer avec le bijou. Pour les Technophiles, voilà le lien qui permet d'en savoir plus sur le PC "Kohjinsha".

On est certain que les "histérophiles" brûlent d'envie de connaître nos impressions sur la fameuse DMZ (la "Demilitarized Zone") qui sépare la Corée du Sud de son ex-moitié du Nord, soit le 38e parallèle. Et bien... nada. On n'a malheureusement rien à raconter car on s'est royalement planté. Mais on peut quand même vous le conter. On a réservé une visite guidée avec l'agence de voyage de l'armée américaine (on peut visiter la frontière seulement avec un groupe) deux jours à l'avance. Le jour J, on s'est levé à 05:30 pour se rendre au camp américain et respecter le rendez-vous fixé à 07:00 pour le contrôle des passeports. Arrivé à 06:30 après avoir déjeuné devant la porte, on a seulement appris à 07:30 qu'il n'y avait pas de visite ce jour là en raison d'une fête américaine (on ne sait toujours pas laquelle). On a donc du attendre 09:00 dans les fauteuils de l'agence de la caserne avec Fox News pour distraction afin de réclamer le remboursement.

On a été enchanté de l'emplacement de notre auberge. Nous avons remarqué dès le premier jour que nous étions juste à coté du canal que Seoul venait de rénover en 2005. Le canal consiste en une rivière bordée de petits chemins pédestres et de plantes. De plus, chaque pont a une architecture différente. Cela rend le lieu très agréable (voir photos) et on a été tellement motivé celui-ci que nous avons été courir tous les matins avant de déjeuner.

A Séoul, on a découvert un nouveau plat: le porridge de riz chaud. Succulent. C'est devenu le repas préféré d'Yvan qui a pu tester le porridge à la citrouille, aux haricots noirs, aux légumes et aux .... (épices inconnus mais très bon).

Pour terminer, on tient à relever que contrairement à Busan, les gens étaient aussi sympathiques qu'à Gyeongju. Pas eu de chance à Busan.

Pour quitter la ville, on a pris le métro jusqu'à la ville d'Incheon (oui, les villes sont reliées par métro) et réservé pour le soir même un ferry pour la ville chinoise de Tianjin, port de passage obligatoire avant de nous rendre à Beijing.

Nous retenons de Séoul:

  • les trois palais visités
  • nos footings matinaux le long du canal
  • l'achat du petit PC après 4 tentatives
  • la non-visite de la DMZ (snif.)
  • l'immensité de la ville mais avec une pollution plutôt faible (peut-être grâce aux nombreux endroits verts)
  • le porridge de riz
  • des shoppings malls et de la publicité partout
  • ... une grande ville sympathique