Carte Calendrier
Budget Lectures Le site
Ecrire un message Consulter les messages
Carte & photos -> Moscou -> St-Petersburg -> Transsibérien -> Lac Baïkal -> Vladivostok Commentaires
Carte & photos -> Hokkaido -> Aomori -> Tokyo -> Mont Fuji -> Kyoto -> Nara Commentaires
Carte & photos -> Busan -> Temple Golgul -> Gyeongju -> Séoul Commentaires
Carte & photos -> Beijing -> Shanghai -> Tangkou & Mt Huang Shan -> Likeng -> Wuyuan -> Changsha -> Yangshuo -> Hong Kong -> Macao Commentaires
Carte & photos -> Hanoi -> Sapa -> Mt Fansipan -> Ninh Binh -> Hué & DMZ -> Hoi An -> Dalat -> Parc Cat Tien -> Ho Chi Minh City Commentaires
Carte & photos -> Phnom Penh -> Battambang -> Stung Sangker -> Angkor -> Ban Lung Commentaires
Carte & photos -> Don Det -> Pakse -> Tha Khaek -> Vientiane -> Luang Prabang -> Vang Vieng -> (Thaï) Bangkok Commentaires
Carte & photos -> Delhi -> Agra -> Jaipur -> Pushkar -> Bikaner -> Jodhpur -> Jaisalmer -> Udaipur -> Mont Abu -> Mumbai Commentaires
Carte & photos -> Dar Es Salam -> Zanzibar -> Moshi -> Kilimandjaro Commentaires
Jaipur: 09 - 11 décembre 2007

Le trajet en train depuis Agra s'est bien déroulé. Surtout pour Yvan qui a pu lire alors que Vania, transie de froid, était dans un pseudo coma durant 3 des 6 heures de trajet. Ce n'est que lorsque le soleil à commencé à chauffer le wagon que Vania a surgit des brumes sibériennes où elle était plongée. Il faut dire que les Indiens n'ont aidé pas réchauffé le wagon car ils adorent ouvrir les fenêtres, même par grand froid. Peut-être que l'odeur y est pour quelque chose... (une certaine odeur de bétail traversait quelques fois le wagon).

Ce ne fut pas la fin du calvaire. A peine sortir du wagon à Jaipur, Vania s'est évanouie et Yvan a juste pu la rattraper avant qu'elle s'affaisse sur un groupe d'Indiens. Revenue à elle, Vania est restée longuement sur un siège tout en luttant contre une forte envie de vomir. Cette crise fut passagère et tout est rentré en ordre deux heures plus tard. On suspecte fortement qu'il s'agissait des effets secondaires causés par la prise du traitement antipaludique (méfloquine). Ce fut un jour médical car le soir venu, on a aussi profité d'un moment pour enlever les deux points de suture d'Yvan. Vania a réussi haut la main l'opération et Yvan a toujours sa jambe.

Le lendemain, après une nuit plutôt glaciale car une fenêtre manquante avait été remplacée par un sac plastique de supermarché, nous avons bu un thé chaud sur la terrasse et sommes partis à la découverte de Jaipur, la Cité Rose (Pink City).

Jaipur est une grande ville très bruyante et plutôt sale au premier abord. Beaucoup de mendiants (principalement des enfants habillés de loques), d'hommes-marchands au contact agressif désirant nous vendre tout et surtout n'importe quoi. Néanmoins, il suffit de s'arrêter un instant et de lever les yeux pour découvrir des superbes bâtiments, vieux mais à l'architecture orientale splendide. Les teintes tirent au rose, ce qui a valu à Jaipur, son surnom de ville rose. Les couleurs sont encore plus marquées et belles au soleil couchant.

On a longuement marché à travers la ville et visité le palais, un beau bâtiment mais sans attraits exceptionnels. L'après-midi, nous avons pris un rickshaw pour sortir de la ville et nous rendre au Fort Amber. Le long du trajet, nous avons découvert d'autres édifices splendides qui n'étaient pas décris dans notre guide. On ne sait donc pas s'il était possible de les visiter.

Le Fort Amber est planté sur un flan d'une vallée entourée par une longues murailles. C'est un édifice grandiose qui impressionne par sa taille et aussi par son architecture. On a mis une heure pour le visiter mais on aurait pu doubler le temps s'il on avait cherché à parcourir chaque dédalle, chaque petite recoin. C'est un véritable labyrinthe, long de plusieurs kilomètres.

On est revenu à Jaipur exténué par notre longue journée de marche et surtout par le fait qu'il est pratiquement impossible d'avoir des moments de calme. Tout est bruit, odeur, mouvement, ... et cela nuit et jour.

Nous nous éloignerons de Jaipur pour Ajmer.

Nous retenons de Jaipur:

  • les couleurs rose-rouge
  • le fort
  • le chaos et la pauvreté
  • encore une ville où il faut chercher les femmes (les hommes sont partout)