Carte Calendrier
Budget Lectures Le site
Ecrire un message Consulter les messages
Carte & photos -> Moscou -> St-Petersburg -> Transsibérien -> Lac Baïkal -> Vladivostok Commentaires
Carte & photos -> Hokkaido -> Aomori -> Tokyo -> Mont Fuji -> Kyoto -> Nara Commentaires
Carte & photos -> Busan -> Temple Golgul -> Gyeongju -> Séoul Commentaires
Carte & photos -> Beijing -> Shanghai -> Tangkou & Mt Huang Shan -> Likeng -> Wuyuan -> Changsha -> Yangshuo -> Hong Kong -> Macao Commentaires
Carte & photos -> Hanoi -> Sapa -> Mt Fansipan -> Ninh Binh -> Hué & DMZ -> Hoi An -> Dalat -> Parc Cat Tien -> Ho Chi Minh City Commentaires
Carte & photos -> Phnom Penh -> Battambang -> Stung Sangker -> Angkor -> Ban Lung Commentaires
Carte & photos -> Don Det -> Pakse -> Tha Khaek -> Vientiane -> Luang Prabang -> Vang Vieng -> (Thaï) Bangkok Commentaires
Carte & photos -> Delhi -> Agra -> Jaipur -> Pushkar -> Bikaner -> Jodhpur -> Jaisalmer -> Udaipur -> Mont Abu -> Mumbai Commentaires
Carte & photos -> Dar Es Salam -> Zanzibar -> Moshi -> Kilimandjaro Commentaires
Vientiane: 21 - 24 novembre 2007

Vientiane est la capitale de la République démocratique populaire lao. C'est la ville la plus peuplée du pays avec environ 650'000 habitant, ce qui est peu par rapport aux autres capitales asiatiques.

Pour atteindre Vientiane, nous sommes partis en bus local depuis Tha Khek. Une belle épopée. Nous avons pris le deuxième bus du matin, celui de 07h00. L'autre partant à 04h00, nous n'y avons même pas songé. Comme pour notre premier grand trajet Pakse-Tha Khek, le bus était pourri. Il devait au moins manquer la moitié des boulons. Vu qu'il a attendu d'être complet, notre chauffeur a démarré avec trente minutes de retard. Au début, on avait pas (trop) l'impression d'être dans une boîte à sardines (avec de fortes odeurs mais pas celles de poissons). Après 4-5 arrêts dans des petits villages, ce fut différent. Nous avons (chaleureusement) accueilli tous les Laotiens qui souhaitaient se rendre dans la capitale. Comme il n'y avait plus de sièges disponibles, la première vague a pu s'asseoir sur des petits tabourets en plastique (style chaise à bébé) placés dans le couloir. Lorsque les tabourets furent épuisés, les suivants ont dû faire le voyage debout. Quand on sait que le trajet à duré 6 heures... les pauvres. En plus, il n'y a eu qu'une seule pause pipi. Un calvaire pour ceux qui boivent leur litre le matin au petit déjeuner.

On est donc finalement arrivé à Vientiane (on a même été surpris d'y arriver avant la nuit) en début d'après-midi. On a chacun englouti une grosse baguette de pain puis sommes partis en Tuk Tuk pour le centre de la ville. Nous avons dû vérifier deux fois la carte lorsque notre chauffeur s'est arrêté et nous a dit "city center". "City Center"? Aucun grand bâtiments, pratiquement pas de trafic, aucun fast food, pas de supermarchés ? Vientiane ressemblait aux autres villes du sud du Laos en un peu plus joli et avec un multiple d'habitants en plus.

On visitera rapidement Vientiane durant nos deux jours sur place. Un jour aurait largement suffit. Nous avons aussi été dire un premier bonjour aux Indiens en visitant leur ambassade. Ce fut une excellente opportunité pour s'accommoder de leur appareil administratif. D'habitude (et c'est malheureusement assez cher), nous avons obtenus nos visa en mode "express" afin de ne pas à avoir à attendre plusieurs jours. Avec l'Inde, ce mode n'existe pas et il faut attendre 7 jours (pas un de moins) pour avoir un visa. On a donc laissé nos passeports à l'ambassade et on devra revenir à Vientiane pour les reprendre, ce qui n'était pas planifié. 

Après les temples disséminés dans toutes la ville, il y a peu d'autres édifices mémorables. Il y a une sorte d'Arc de Triomphe et un Musée historique qui est encore un outil de propagande pour le gouvernement (d'obédience communiste s'il faut le rappeler).

Pour "rallonger" la visite, nous avons pris des vélos et sommes partis vers le Parc des Buddhas situés à environ 25 kilomètres du centre-ville. On a légèrement arrondi le nombre de kilomètres vu que l'on s'est perdu en route et qu'il a fallu rebrousser chemin. Une fois de plus, difficile de se repérer avec une mauvaise carte et aucun panneau routier. Parti tôt le matin, on atteindra ce parc à l'heure du dîner. Ce fut la bonne découverte de Vientiane. Il s'agit d'un espace où l'on trouve des dizaines de buddhas et autres divinités hindous. Le site a été crée par le moine Luang Pu (vénérable grand-père) Bunleua Sulilat avait mélangé à dessin les religions bouddhistes et hindouistes. Ce fut un plaisir de découvrir chaque statue. Elles étaient toutes différentes (voir photos).

On a ensuite rejoint Vientiane en vélo sous un soleil tapant et une pollution d'enfer. On avait l'impression que nos poumons brûlaient à chaque respiration.

Durant notre séjour, nous avons aussi découvert une perle gastronomique, un petit restaurant thaïlandais juste en face de notre hôtel. L'endroit ressemblait à un garage aménagé pour manger mais la nourriture y était excellente. Sans oublier les prix, on y mangeait à deux pour CHF 5.-

On quittera Vientiane en bus VIP pour rejoindre Luang Prabang. On a pris un billet "haute de gamme" car les précédents trajets en bus locaux duraient des plombes et on espérait raccourcir le trajet.

Nous retenons de Vientiane:

  • le Parc des Buddhas
  • le restaurant thaïlandais
  • le musée national (l'exemple de ce qu'il ne faut pas faire)
  • le calme de la capitale (surtout la nuit)