Carte Calendrier
Budget Lectures Le site
Ecrire un message Consulter les messages
Carte & photos -> Moscou -> St-Petersburg -> Transsibérien -> Lac Baïkal -> Vladivostok Commentaires
Carte & photos -> Hokkaido -> Aomori -> Tokyo -> Mont Fuji -> Kyoto -> Nara Commentaires
Carte & photos -> Busan -> Temple Golgul -> Gyeongju -> Séoul Commentaires
Carte & photos -> Beijing -> Shanghai -> Tangkou & Mt Huang Shan -> Likeng -> Wuyuan -> Changsha -> Yangshuo -> Hong Kong -> Macao Commentaires
Carte & photos -> Hanoi -> Sapa -> Mt Fansipan -> Ninh Binh -> Hué & DMZ -> Hoi An -> Dalat -> Parc Cat Tien -> Ho Chi Minh City Commentaires
Carte & photos -> Phnom Penh -> Battambang -> Stung Sangker -> Angkor -> Ban Lung Commentaires
Carte & photos -> Don Det -> Pakse -> Tha Khaek -> Vientiane -> Luang Prabang -> Vang Vieng -> (Thaï) Bangkok Commentaires
Carte & photos -> Delhi -> Agra -> Jaipur -> Pushkar -> Bikaner -> Jodhpur -> Jaisalmer -> Udaipur -> Mont Abu -> Mumbai Commentaires
Carte & photos -> Dar Es Salam -> Zanzibar -> Moshi -> Kilimandjaro Commentaires
Hué: 14 - 16 octobre 2007

Hué

La ville de Hué a été fondée en 1687 et est devenue la capital du Vietnam du Sud en 1744. Elle gardera un rôle important jusqu'en 1945 même si la dynastie NGuyen sera indirectement contrôlée par les Français.

Arrivé à Hué à 08:30 le matin, nous avons eu droit au rituel habituel. Notre bus s'est arrêté devant un hôtel et immédiatement, un employé nous a invité à mettre nos bagages à l'intérieur comme si c'était déjà écrit que nous allions prendre une chambre. Malheureusement pour nous, c'était justement l'hôtel que nous avions sélectionné. Ne voulant pas cautionner la mafia "bus-hôtel", on a renoncé et cherché un autre établissement. Ce fut facile car nous avons vite été assailli par d'autres racoleurs. A moitié convaincu par l'argument "nouvel hôtel avec internet dans la chambre", nous en avons suivi un. Nous n'avons pas été (trop) déçu. Le personnel parlait français et la chambre était magnifique.

Après le déjeuner, nous sommes directement partis pour visiter la vieille citadelle. Celle-ci est entourée d'une enceinte de 2 mètres d'épaisseur et 10km de longueur. Elle a été construite en 1804 sous le règne de l'Empereur Gia Long. En résumé, il s'agit d'une Cité Interdite en plus petit. Il y a eu plusieurs période où la cité a été détruite, puis reconstruite, etc... Aujourd'hui, une grande partie est en reconstruction et seulement 2 temples et 2-3 édifices sont debout. Sympa... mais pas de quoi en rêver la nuit.

A midi, en cherchant à éviter LE restaurant (il n'y en a pas beaucoup autour de la cité) où étaient amassés les touristes, nous avons fini (et c'est peu dire) dans un bouiboui pourri juste à côté. Quand Vania a du passé par la cuisine pour aller aux toilettes, elle a été effrayée par l'état des légumes à moitié coupé et sous un essaim de mouches. On a donc annulé la commande et déguerpi pour finir dans le restaurant où étaient tous les autres touristes. Pas de regret gustatif car le repas fut succulent et bon marché.

Excepté la citadelle, il n'y a rien d'autres à voir dans la ville de Hué. On ne prend pas en compte les quelques monuments à la gloire de Ho Chi Minh.

DMZ

La DMZ - Demilitarized Military Zone ou Zone Militaire Démilitarisée - a existé entre 1954 et 1975 pour séparer la République du Vietnam (sud) de la République Démocratique du Vietnam (nord). La ligne de démarcation d'une largeur de 5 km suivait le rivière Ben Hai qui coupe le Vietnam en deux. Pendant la Guerre Américaine (1965-1973)- nom donné par les Vietnamiens à la guerre du Vietnam - cette zone fut ironiquement la plus militarisée du pays. Certaines batailles les plus sanglantes de la guerre y ont eu lieu et il reste plusieurs ruines de bases militaires américaines ainsi que des tunnels Vietnamiens.

La DMZ étant loin de Hué et en l'absence de transport publics, nous avons dû nous résigner à prendre à tour organisé. On est donc parti en bus tôt le matin avec plein d'autres voyageurs pour la visite.

Première étape, nous nous sommes arrêtés dans un restaurant pour prendre le petit-déjeuner qui était inclus dans le tour. On a eu donc 2 petites baguettes chacun mais on a du payer les boissons.

Ensuite, on est parti sous une pluie fracassante pour aller les champs de batailles (on a rien vu avec le brouillards), les sentiers secrets Ho Chi Ming utilisés par les Viêt-Cong pour mener des incursions derrière les lignes américaines (rien vu non plus) et, pour finir, un musée ouvert dans l'ancienne base américaine de Khe Sanh. Là, on a pu voir quelques photos et d'anciens hélicoptères américains capturés durant la guerre.

Au passage, on a aussi pu "admirer" la nouvelle végétation environnante qui a finalement poussé après la lente régénération des sols décimés suite à l'usage de défoliant par les Américains durant la guerre. En bref, il y a de l'herbe et des arbres qui ont plus ou moins tous la même hauteur.

Pour le repas de midi, on est revenu en bus au restaurant du petit-déjeuner. En regardant par la vitre du bus avant de rentrer dans le restaurant, on a pu apprécier l'ampleur du carnage qui venait de s'y dérouler. Le parterre était jonché de détritus de toute sorte (nourriture, baguettes, papiers, traces de crachats, etc...). Pareil pour les tables. On a plaisanté avec un couple en leur disant que cela nous rappelait l'état des restaurants chinois après le passage d'un groupe d'autochtones. On a eu raison et on ne vous parle pas de l'odeur...

N'étant pas motivé à manger dans un restaurant que l'on nous a imposé (on a pas l'habitude) et ayant vu nous n'étions pas seul à penser la même chose. On est parti avec un petit groupe pour chercher un autre restaurant. Ce fut plus difficile que prévu car il n'y a avait pas de restaurants a proximité. Le manque d'offre est peut-être la conséquence de la mafia "tour opérateur & restaurant" qui empêche l'émergence d'autres établissements. On a donc marché longtemps avant de trouver la cantine locale.

L'après-midi, nous sommes repartis en bus pour visiter les tunnels de Vinh Moc. Il s'agit d'un village sous-terrain composé de 2.8km de galerie qui a été construit par les Vietnamiens pendant la guerre pour se protéger des bombes américaines. Ils ont mis 18 mois pour creuser l'ensemble. Dix sept enfants y sont nés. Ce fut très intéressant (enfin) de se rendre compte de l'ampleur du travail effectué et du fait que les villageois vivaient en permanence dans la pénombre et sortaient le moins possible. L'ensemble était très fragile car les galeries ont été creusées dans la terre et la plupart des boiseries destinées à prévenir les écroulements ont été installées pour les touristes.

Petite anecdote de la journée: Yvan et son achat d'une bouteille d'eau. Il en a acheté une dans une petite épicerie locale pour l'après-midi. Au moment de l'ouvrir, nous avons constaté que le bouchon avait été coupé à la bordure. La bouteille ne contenait certainement plus l'eau d'origine. On vous laisse découvrir l'arnaque visible sur les photos.

On rentrera le soir sous une pluie battante qui dura toute la nuit. Conséquence, les rues avoisinants notre hôtels avaient de 15 à 30 cm d'eau. On a donc marché pied-nus pour atteindre le restaurant le plus proche et ensuite prendre un bus pour partir vers notre prochaine destination, Hoi An.

Nous retenons de Hué et de la DMZ:

  • la visite de la vieille citadelle de Hué
  • le village et tunnels souterrains impressionnants
  • les rues inondées
  • les épinards à l'ail (trop bon)... mais coûte cher en chewing-gum
  • l'arnaque de la bouteille