Carte Calendrier
Budget Lectures Le site
Ecrire un message Consulter les messages
Carte & photos -> Moscou -> St-Petersburg -> Transsibérien -> Lac Baïkal -> Vladivostok Commentaires
Carte & photos -> Hokkaido -> Aomori -> Tokyo -> Mont Fuji -> Kyoto -> Nara Commentaires
Carte & photos -> Busan -> Temple Golgul -> Gyeongju -> Séoul Commentaires
Carte & photos -> Beijing -> Shanghai -> Tangkou & Mt Huang Shan -> Likeng -> Wuyuan -> Changsha -> Yangshuo -> Hong Kong -> Macao Commentaires
Carte & photos -> Hanoi -> Sapa -> Mt Fansipan -> Ninh Binh -> Hué & DMZ -> Hoi An -> Dalat -> Parc Cat Tien -> Ho Chi Minh City Commentaires
Carte & photos -> Phnom Penh -> Battambang -> Stung Sangker -> Angkor -> Ban Lung Commentaires
Carte & photos -> Don Det -> Pakse -> Tha Khaek -> Vientiane -> Luang Prabang -> Vang Vieng -> (Thaï) Bangkok Commentaires
Carte & photos -> Delhi -> Agra -> Jaipur -> Pushkar -> Bikaner -> Jodhpur -> Jaisalmer -> Udaipur -> Mont Abu -> Mumbai Commentaires
Carte & photos -> Dar Es Salam -> Zanzibar -> Moshi -> Kilimandjaro Commentaires
Sapa: 7 - 11 octobre 2007

Préambule

Sapa se trouve au nord ouest du Vietnam dans la région des alpes du Tonkin (nom donnée par les Français à cette région). Pour atteindre cette "station alpine", il est obligatoire de passer par la ville de Lao Cai, dernier fief vietnamien avec la frontière avec la Chine. La région est réputée pour son subtil mélange avec des chaînes de montagnes et des rizières en escaliers exploitées par plusieurs ethnies minoritaires. Le mont Fansipan haut de 3143 mètres est la montagne la plus élevée d'Indochine (au sens restreint et regroupant Laos, Cambodge et Vietnam) et se trouve tout près de Sapa.

Sapa

Depuis Hanoi, on est arrivé en train couchette à 06:30 dans la ville de Lao Cai qui est la dernière ville vietnamienne avant la frontière avec la Chine (passage frontalier de Hekou). A la gare, on a été harcelé par des chauffeurs de bus qui voulait nous conduire à Sapa. Après quelques négociations tarifaires, on est arrivé à Sapa. L'arrivé a été digne d'une station touristique. Au premier arrêt à l'entrée de la ville, un jeune homme est monté dans le bus et a longuement essayé de nous convaincre de prendre une chambre dans son hôtel. Il s'est même arrangé avec le chauffeur pour que celui-ci nous pose devant son établissement. Dommage pour lui, on déteste ce genre de procédé et même si son hôtel était attractif, on n'aurait pas pris de chambre. On a donc trouvé un autre endroit avec une vue magnifique sur la plaine et les rizières.

L'après-midi, nous avons visité le village / ville (pour un Suisse, c'est une ville mais eux non). Il y a une multitudes de cafés, restaurants, hôtels, agences de voyages et magasins pour touristes. Sapa est une vraie station touristique comparable à une station valaisanne suisse. L'originalité du lieu tient trois facteurs:

1. la proximité avec le Mont Fansipan qui est le sommet le plus haut d'Indochine (Vietnam, Cambodge et Laos) avec ses 3143 mètres

2. la beauté des rizière en étage en raison de la forte déclivité

3. la présence de l'ethnie H'Mong qui habite la campagne et exploite les rizières

Cette ethnie vit toujours de manière traditionnelle. Ils habitent dans des maisons en bois dépourvue d'électricité et sont facilement reconnaissable car ils portent leur costume typique qu'ils font eux-mêmes. Durant notre dernier jour à Sapa, nous avons visité un de leur village ainsi qu'une cascade d'eau.

Nous sommes surtout venus à Sapa pour l'ascension du Fansipan, voir texte séparé.

On quittera Sapa pour retourner à Hanoi, passage obligé avant la poursuite de notre périple vers le sud.

Nous retenons de Sapa:

  • décor naturel magnifique
  • un grand calme après les klaxons des scooter d'Hanoi
  • la fraîcheur (surtout pour Vania), plus besoin de climatisation
  • les membres de l'ethnie H'Mong qui sont partout (voir photos pour l'idée)