Carte Calendrier
Budget Lectures Le site
Ecrire un message Consulter les messages
Carte 1. Buenos Aires 2. Puerto de Iguazu 3. San Ignacio 4. Salta 5. Purmamarca 6. Humahuaca 7. S. Antonio de los Cobres 8. Cafayate 10. Cachi 11. Cordoba 12. Mendoza
Carte & photos -> Hokkaido -> Aomori -> Tokyo -> Mont Fuji -> Kyoto -> Nara Commentaires
Carte & photos -> Busan -> Temple Golgul -> Gyeongju -> Séoul Commentaires
Carte & photos -> Beijing -> Shanghai -> Tangkou & Mt Huang Shan -> Likeng -> Wuyuan -> Changsha -> Yangshuo -> Hong Kong -> Macao Commentaires
Carte & photos -> Hanoi -> Sapa -> Mt Fansipan -> Ninh Binh -> Hué & DMZ -> Hoi An -> Dalat -> Parc Cat Tien -> Ho Chi Minh City Commentaires
Carte & photos -> Phnom Penh -> Battambang -> Stung Sangker -> Angkor -> Ban Lung Commentaires
Carte & photos -> Don Det -> Pakse -> Tha Khaek -> Vientiane -> Luang Prabang -> Vang Vieng -> (Thaï) Bangkok Commentaires
Carte & photos -> Delhi -> Agra -> Jaipur -> Pushkar -> Bikaner -> Jodhpur -> Jaisalmer -> Udaipur -> Mont Abu -> Mumbai Commentaires
Carte & photos -> Dar Es Salam -> Zanzibar -> Moshi -> Kilimandjaro Commentaires
Buenos Aires: 23-25 août 2009 -> photos & google map <-

1er séjour: 23-25 août 2009

On a quitté la Suisse samedi en fin d'après-midi pour Paris, puis Buenos Aires. Ce dernier trajet dura 13 heures. A peine sortie de l'avion, Vania a eu l'agréable surprise de voir son nom sur un tableau. On a vite appris qu'il y avait un problème avec son bagage. Un comble pour Vania qui avait passé 48 heures a préparé son sac et rangé chaque type d'objets dans des petits sacs hermétiques. Nous avons donc quitté avec la promesse que le bagage serait délivré dans l'auberge de jeunesse le lendemain.

Première bonne surprise, la température affichait 17 degrés, soit nettement moins que la chaleur caniculaire des derniers jours passés en Suisse. La température grimpera à 20-22 degrés durant notre séjour dans la capitale. Deuxième surprise (la plus importante) qui sera maintes fois confirmées par la suite, les touristes ne sont pas harcelés. Notre expérience acquise durant notre tour du monde nous a habitués à être le centre d'attraction dans certains pays visités. Ici, très peu donc joie.

On a quitté l'aéroport dans un bus public pour arriver deux heures plus tard au centre ville. L'auberge de jeunesse "America Del Sur" a été rapidement trouvée et nous avons été très bien accueillis. Les sacs posés, nous avons mangé dans notre premier resto argentin. Pour Yvan, un excellent filet de boeuf de 300g et pour Vania, des raviolis verts fourrés à la courge (un bonheur ... pour un végétarien). Nous avons tellement adoré l'endroit que nous y sommes retournés le dernier jour. La promenade digestive dura tout l'après-midi. C'était dimanche et on a pu profiter du marché artisanal local qui s'étalait dans la rue "Defensa" sur une distance d'au moins 2 km. Il y a avait aussi plusieurs animations artistiques telles que des groupes musicaux, des danseurs de tangos, spectacles de marionnettes, etc.. Une belle introduction à la culture argentine. Nous avons terminé la journée par la visite du palais gouvernemental, la "Casa Roja". L'entrée était gratuite et on a profité de la visite guidée par un jeune soldat en costume du début 19ème siècle. Le centre ville de Buenos Aires est très bien entretenu et il y a des bijoux architecturaux qui remontent à la période coloniale.

Le lendemain, nous sommes partis à pied à travers la ville. Nous avons d'abord longé la principale rue commerçante et piétonne dans la ville. Nous avons ensuite visité la gare centrale. Un magnifique bâtiment qui ressemble aux gares européennes. Au début du siècle, les chemins de fer étaient détenus par les Britanniques avant la nationalisation. La gare routière est juste à côté. C'est un complexe impressionnant et le couloir où sont situées les compagnies privés d'autobus doit faire plus d'un kilomètre. Entre-temps, nous attendions en vain un appel d'Air France confirmant que le bagage de Vania était arrivé et qu'il serait déposé à l'hôtel. On a donc essayé de les appeler mais sans succès. On a donc repoussé l'achat de nos billets.

Après un repas plutôt médiocre à la brasserie de la gare, nous avons poursuivi notre découverte du nord de la ville par le parc japonais. Un magnifique endroit entretenu par de vrais Japonais qui nous a rappelé les nombreux parcs visités en 2007 au Japon. Le parc suivant était un parc public argentin moins bien entretenu.

On finira la journée au cinéma avec un film argentin "El Secreto de sus Oros". Notre niveau d'espagnol en a pris un coup car on s'est rendu compte que nous avions encore beaucoup de travail pour comprendre l'accent argentin lorsque les dialogues sont rapides. Un bon exercice et apparemment un bon film pour ce que l'on a compris. De retour à l'hôtel le soir, on a trouvé le sac de Vania à la réception. Vania a enfin pu changer de vêtements ... Il faut préciser qu'elle était en training depuis le départ.

Le lendemain, nous sommes partis à pied vers le quartier de la Bocca. Le quartier a la réputation d'être plutôt dangereux et une réceptionniste de l'hôtel nous a répété plusieurs fois qu'il était plus sûr de prendre un taxi. Yvan en a décidé autrement et on est donc parti à pied et sans rencontrer le moindre problème ou dangers éventuels. Le quartier de la Bocca est historiquement le quartier des ouvriers Espagnols et Italiens arrivés durant le 19ème siècle. Il est réputé pour deux raison. Un, toutes les façades des maisons sont peintes de couleurs vives. Il s'agit de la peinture restante utilisée par les ouvriers pour peindre les bateaux. Deux, Maradona a joué dans le club qui a son stade dans ce quartier. On a adoré ce quartier superbement bien coloré et entretenu qui contraste avec les quartiers voisins aussi pauvres. C'est d'ailleurs un endroit très touristique, faisant systématiquement partie de l'itinéraire des voyages organisés.

Nous sommes ensuite retournés à l'hôtel pour prendre les sacs et nous rendre à pied à la gare routière. Chemin faisant, nous avons voulu retirer de l'argent et nous nous sommes aperçus qu'Yvan avait oublié de retirer sa carte lors du dernier prélèvement, deux jours auparavant. Ce grand chanceux avait gardé le ticket ce qui fait que l'on a facilement retrouvé la banque et la carte.

Nous sommes partis en car couchette à 17h00 pour Puerto de Iguazu, soit 18 heures sans arrêt.

2e séjour: 15-18 septembre 2009

Après plus de 3 semaines à parcourir le nord de l'Argentine, nous revoilà à Buenos Aires après une excellente nuit en bus couchette de luxe depuis Mendoza. On est arrivé avec un jour d'avance sur notre programme mais nous ne l'avons pas regretté. Nous avions passé deux nuits lors de notre arrivée en Argentine et on se rendra vite compte, les jours suivants, qu'il y avait encore beaucoup à voir dans la capitale.

On profitera donc du temps qu'il nous reste avant le décollage pour découvrir l'offre culturelle. On retiendra surtout l'excellent musée national des beaux-arts (Museo Nacional del Bellas Artes) qui offre un panorama complet de la peinture européenne à travers les époques et de son pendant argentin.

Nous visiterons aussi le musée de la ville avec son exposition temporaire sur les vieux emballages de produits du début du siècle passée (sympa), l'historique centre commercial Gallerias Pacifico datant de 1889, restauré en 1992, dont les plafonds voutés ont été magnifiquement peints en 1954 et le musée ethnographique qui traite abondamment des peuples précolombiens.

On passera aussi devant le palais du congrès, un colosse achevé en 1906 qui s'est largement inspiré du capitole américain. Le coût de sa construction a d'ailleurs dépassé tous les records à son époque.

L'excellente surprise vers la fin de notre séjour fut le port "Puerto Madeiro" qui a été récemment rénové sur un modèle assez similaire aux quais londoniens bordant la Tamise. D'abord marais inaccessibles, ensuite port industriel, le Puerto Madeiro est maintenant à quartier de luxe (il suffit de parcourir le menu des restaurants) où les tours continuent à pousser. C'est vrai que le décor postindustriel du quartier Puerto Madeiro est très beau.

On approfondira notre espagnol oral par quelques films argentins. Vu le nombre de films local, l'industrie argentine du film doit plutôt bien se porter. Le dernier film sera toutefois un film allemand sous-titré en espagnol. Bel exercice multilinguistique.

On reprendra le vieux bus local de la ligne 86 pour rejoindre l'aéroport. Le trajet dure 2 heures et nous emmène des quartiers chics de Buenos Aires à travers les banlieues pauvres pour enfin arriver à destination. C'est la fin du voyage et le retour à la routine.